Bitchiographie

Mark Ribowsky a l'intention de lancer bientôt une biographie non autorisée, et très peu flatteuse, de Diana Ross, s'intitulant «The Supremes: A Saga of Motown Dream, Success and Betrayal». Ribowsky dépend cette grande chanteuse comme une femme se servant de ses atouts physiques pour percer. Ça, c'est la façon polie de le dire...

(more) En fait, il la décrit carrément comme une « plotte à boss », excusez-moi l'expression! «Elle savait qu'elle allait rapidement devenir une star lorsqu'elle est entrée chez Motown. En ce premier jour, elle savait avec qui coucher pour continuer son ascension. Évidemment, c'était Berry Gordy (le grand patron de l'étiquette de disques)», dit Ribowsky. Il ajoute aussi qu'elle a couché avec pas mal d'autres cadres de la compagnie.

Méchante langue sale le bonhomme! Percer en sâlissant quelqu'un, c'est pas le premier à le faire mais quand même... Heille le grand, même en pleine laryngite, relevant d'une gastro et au premier jour de ses règles, Diana Ross aura toujours plus de talent que toi.

PLUS DE NOUVELLES