Audrey Gélinas de Vol 920: La réalité après la télé

Crédit photo: E.A.G.L.photography

Vous vous souvenez d’Audrey Gélinas, qu’on a connue dans la deuxième saison de feu Vol 920, il y a maintenant trois ans? À l’émission, on a vu une jeune femme pleine de confiance en elle, mais elle n’hésite pas à dire que ce n’est qu’une image. On va se le dire, les téléréalités ont tendance à ne montrer qu’une facette de personnalité des participants. C’est comme ça que, par exemple, Maripier Morin s’est fait coller une étiquette de « bitch » lors de son passage à Occupation Double ou encore que Joanie s’est vue traitée de « folle » un peu partout sur les réseaux sociaux pendant la diffusion de la dernière saison.

Audrey s’est fait traiter de princesse et sa relation avec Carl Charron, qui s’est terminée dans le temps de le dire, a beaucoup teinté la vision que le public avait d’elle. Ça nous rappelle drôle Karine d’OD Bali! Au travers des jugements des téléspectateurs, on oublie qu’on ne connaît pas ces personnalités instantanées tant que ça!

Mais qu’est-ce qu’on n’a pas vu d’Audrey Gélinas, au juste? Son côté plus fragile, certainement. Sa belle sensibilité. Son emploi, même! Parce que, s’il est vrai qu’elle travaillait comme technicienne en loisir à l’époque, il n’était pas précisé que c’était dans le dur milieu des CHSLD qu’elle exerçait son métier. On l’a vue être une fille vraiment tough dans des compétitions intenses aux quatre coins de la planète, mais trouver des activités pour mettre un sourire sur le visage d’une centaine de patients chaque jour est certainement un plus gros défi.

Et c’est dans cet environnement, où elle a travaillé pendant cinq ans, qu’elle a réalisé à quel point le bénévolat était important. Sans l’aide des bénévoles, jamais elle n’aurait pu conduire les 124 résidents à sa charge de leur chambre à la salle où se déroulait l’activité du jour. « Les bénévoles m'ont inspirés, m'ont marqués, et j'ai réalisé l'importance de donner dans la vie. Je n'aurais jamais pu faire aussi bien mon travail sans eux. » Le don de soi, c’est tellement important et c’est pas toujours quelque chose qui se voit bien à la télé, à moins peut-être de s’appeler Chantal Lacroix!

Au sujet de cette expérience, Audrey n’a que du bon à raconter : « Rien ne me rendait plus heureuse que de constater à quel point ma présence faisait une différence significative dans leur quotidien, juste en étant souriante et en leur donnant l'amour et l'attention qu'ils avaient besoin. C'est lorsque l'on vit la solitude qu'on se rend compte à quel point on a besoin d'être aimé et considéré. » Ok, on a des p’tits frissons!

Aujourd’hui, Audrey a changé de domaine et travaille à son compte comme consultante marketing et en relations publiques depuis environ six mois. Elle fait également de l’organisation d’événements et de la gestion de réseaux sociaux. Par contre, sa passion pour le bénévolat reste bien vivante! En plus de rendre les gens heureux, c’est une façon pour elle de changer le monde « un petit geste à la fois ».

C’est clair, c’est important pour Audrey d’aider autour d’elle et elle le fait notamment en participant à l’organisation du Bal des 1001 nuits. L’événement, qui aura lieu le 27 avril prochain au Complexe sportif Bell, à Brossard, est une activité de financement au profit des enfants malades pour la fondation de l’Hôpital Charles-LeMoyne. « Un des membres de l'organisation est venu me solliciter pour faire partie de celle-ci et les aider avec la recherche de commanditaires et à la vente de billets, nous dit Audrey. J'ai trouvé le projet vraiment merveilleux, en plus de se dérouler à côté de chez moi, et je trouvais que c'était une belle façon de faire ma part et de venir en aide aux enfants malades en posant un geste concret. »

C’est pas moins de 1000 professionnels, influenceurs et autres personnalités influentes qui y sont attendus pour se dandiner au beat de la musique dans un décor à la hauteur de la caverne d’Ali Baba, une belle occasion pour aider, s’amuser et tisser des liens!

Suivie par un peu plus de 10 000 personnes sur Instagram, Audrey nous a également expliqué pourquoi elle considère que c’est important de donner, d’autant plus quand on est une personnalité publique : « Aujourd'hui, les réseaux sociaux sont tellement importants et ont énormément d'impact chez les jeunes et les moins jeunes. Je crois donc que les personnalités publiques doivent utiliser ses plateformes d'influence pour promouvoir l'importance de donner au suivant et faire une différence dans la communauté. Instagram est rempli de ''fausses illusions'' et s'avère une plateforme assez superficielle. Si chaque personnalité publique s'associait à une cause et en parlait sur ses réseaux sociaux en plus de poser des gestes concrets pour faire une différence, je crois que le monde serait meilleur et on inculquerait de belles valeurs à nos jeunes. »

Si vous souhaitez vous impliquer vous aussi, vous pouvez rejoindre le groupe de bénévolat qu’Audrey a récemment fondé sur Facebook dans le but de montrer aux gens que c’est facile et accessible de devenir bénévole. « Une seule fois peut faire une grande différence, souligne-t-elle. Souvent, les gens pensent qu'il faut s'impliquer à chaque semaine et abandonnent, car c'est trop difficile à concilier avec le travail, la famille, etc. Je voulais créer un groupe où on se motive, on s'encourage et on se donne l'opportunité de faire une différence de manière ponctuelle, sans engagement. » Le groupe en question s’appelle Alt Community. « Alt » comme dans « altruiste », une qualité qui décrit la bénévole à merveille!

Psst : Vous pouvez suivre Audrey sur Instagram.

 

À lire aussi:

Ludovick Bourgeois: Sa rentrée montréalaise attire une foule de candidats de La Voix et OD!

La websérie de Karine d’OD, ça s’en vient!

Adamo et Sansdrick d’OD Bali lancent une collection de vêtements

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES