Allégations d'inconduite sexuelle: Au tour de Giovanni Apollo

Crédit photo: Karine Paradis

Plateaux de tournage, restaurants... sept personnes qui ont fréquenté Giovanni Apollo dans une ou l'autre des sphères de sa vie professionnelle se sont confiées anonymement à Pascal Robidas de chez Radio-Canada, reprochant au chef vedette d'avoir fait preuve d'inconduite sexuelle. Parmi elles, trois disent avoir été victimes d'attouchements sexuels. Harcèlement sexuel, abus de pouvoir, intimidation et langage inapproprié font également partie des allégations contre Giovanni Apollo.

« J’avais un foulard et il le plaçait en conséquence pour pouvoir glisser sa main dans mon chandail et me prendre les seins, ou essayer de glisser sa main dans mes pantalons. S’il ne réussissait pas, il allait par-dessus le linge. » a raconté une des victimes à Radio-Canada. Une autre explique les propos déplacés qu'aurait tenus la personnalité télé, disant notamment qu'il « avait dit comment il prendrait en doggy style, comme une chèvre » à une maquilleuse qui travaillait sur une des productions où il était mis en vedette, ajoutant que ce genre de comportement avait lieu tous les jours.

Karlof Galovsky, qui était directeur au contenu et au développement chez V à l'époque où Giovanni Apollo avait une émission sur la chaîne, a raconté à Radio-Canada que plusieurs victimes présumées ont porté plainte à l'interne. « J'avais offert aux plaignantes de rencontrer la haute direction avec l'animateur, mais elles ne voulaient pas. Tout ce que je pouvais faire, c'était d'en parler à mes supérieurs immédiats. J'en avais aussi parlé à l'équipe de production. Mais tout le monde avait peur de lui. Je ne pouvais pas aller plus loin », a-t-il expliqué, ajoutant que c'était le seul cas qu'il avait vu en 11 avec le Groupe V Média.

« L'an dernier, il a été apporté à l'attention de la direction de la programmation de V que M. Apollo aurait tenu des propos déplacés sur le plateau de l'émission Espaces découvertes. [... ] la direction de la programmation de V a à ce moment demandé immédiatement au producteur de l'émission, Datsit Studios, de s'assurer de corriger cette situation sur-le-champ. Le producteur nous avait alors assuré que la situation avait été adressée au principal intéressé et qu'elle était corrigée. » a de son côté déclaré le diffuseur. Rappelons que l'émission en question avait été annulée au bout d'une saison.

Dans le milieu de la restauration, les anciens employés du chef de renom arrivent aux mêmes constats. « En termes de harcèlement et de commentaires, c’était monnaie courante. Il avait des propos très crus, des avances très crues. Il [ne] s’est jamais caché ni gêné pour le faire. Ça faisait partie de sa personnalité. Autant le harcèlement psychologique pour ses employés masculins, autant pour ses employées féminines, c’était du harcèlement sexuel », raconte l'un d'eux.

Radio-Canada a contacté Giovanni Apollo qui admet faire des « blagues » à caractère sexuel en milieu de travail, mais qui nie l'ensemble des allégations concernant le harcèlement ou les attouchements.

Pour lire le dossier complet, c'est ici.

 

À lire aussi:

Éric Salvail vend Salvail & Co

Julie Snyder porte plainte contre Gilbert Rozon

Éric Salvail et Gilbert Rozon disparaissent du web

Crédit photo: Karine Paradis

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES