Alanis d’OD se vide le coeur sur son image corporelle

Comment peut-on l’aimer davantage! La très comique et assumée Alanis a gagné le coeur du Québec après seulement deux semaines passées à Bali, et c’est dû en grosse partie à son authenticité rafraîchissante. Depuis son retour, la belle brune a toutefois vu passer beaucoup de commentaires la félicitant d’être allée à Occupation Double, « malgré ses formes ». Oh boy. L’ex-candidate a tenu à remettre les pendules à l’heure sur son compte Instagram, incitant ses abonnés à revoir la manière dont ils regardent non seulement les autres, mais aussi eux-mêmes. Les deux photos accompagnant le texte illustrent bien les nombreuses facettes d’Alanis, d’abord la fille absolument confiante et sensuelle, mais aussi la comique experte en grimaces qui ne se prend pas vraiment au sérieux.

« Je ne me vois juste pas comme une enveloppe corporelle. Je sais ce que je vaux. Je sais que je suis une bonne personne. Les critères de beauté que cette société valorise… Le chapeau ne me fait pas. J’ai jamais aimé les chapeaux et toute façon. Je suis totalement libre du regard que la société a sur moi. Pour moi, le physique d’une personne ne sera jamais plus important que les éclats qui vivent derrière ses yeux. »

« Je te trouve tellement bonne d’être allée à Occupation Double malgré tes formes » J’aimerais vraiment être capable de passer à autre chose et juste dire merci. Mais j’ai envie de crier un peu. C’est pas normal que l’on aborde ENCORE le sujet de la différence entre nos corps. On me pointe du doigt en disant, « TOI tu es différente parce que TOI t’es game d’aimer le corps que tu as ». Je trouve ça triste pis je trouve ça déroutant. C’est pas normale que je me fasse rappeler que la norme c’est de ne pas aimer qui on est. Je ne serais jamais le stéréotype de beauté qu’on nous a imposé, jamais. Je ne me vois juste pas comme une enveloppe corporelle. Je sais ce que je vaux. Je sais que je suis une bonne personne. Les critères de beauté que cette société valorise… Le chapeau ne me fait pas. J’ai jamais aimé les chapeaux et toute façon. Je suis totalement libre du regard que la société a sur moi. Pour moi, le physique d’une personne ne sera jamais plus important que les éclats qui vivent derrière ses yeux. Je m’en fou que tu aies des abdos ou non. Je veux savoir ce qui te fais souffrir. Je veux apprendre ouvrir mes yeux sur ce qui te fais sourire. Je veux savoir si tu es ready d’oublier les limites imposées à ton coeur pour la personne que tu aimes. Je veux savoir si t’es game d’avoir l’air ridicule juste pour l’aventure d’être en vie. La beauté intérieur d’une personne ne sera jamais visible. Ça ne me satisfait pas de me fier à l’apparence. Je ne me trouve pas belle parce que je suis belle. Je suis belle parce que je me trouve belle. Y’a juste moi qui peut définir ma beauté et c’est quelque chose que jamais je vais laisser quelqu’un m’enlever. J’aime mon corps, mais j’aime encore plus la personne que je suis à l’intérieur. Et c’est de là qu’on devrait s’aimer le plus fort, parce que quand on est un bon humain on devient automatiquement une belle personne. Alors s’il te plait, arrête de dire que tu me trouves bonne d’aimer qui je suis. Travaille sur ce qui fait que tu es incapable de passer par dessus une fucking enveloppe corporelle pour t’aimer toi aussi. #TeamNoHat @mpphotographie

Une publication partagée par ALANIS (@alanis.odbali) le

Hey si c’est pas super inspirant et absolument trop cool, on sait pas ce que c’est! #TeamAlanis

 

À lire aussi : 

Katherine Levac: « Je suis revenue à moi-même »

Occupation Double: Ode à Élodie en 20 photos

Les throwbacks de Marie-Lyne Joncas gagnent l’Internet

Crédit photo : Instagram d’Alanis

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES