Adamo Marinacci: « j’ai été déprimé, fatigué, tanné de je sais même pas quoi »

Crédit photo: Serge Cloutier

Ça ne doit pas toujours être facile de composer avec la célébrité, surtout quand elle arrive aussi instantanément que pour Adamo Marinacci, qu'on a connu à OD Bali.

Le grand gagnant de cette première saison diffusée à V a partagé à ses abonnés ses réflexions par rapport au monde des réseaux sociaux, qui semblent le décourager assez souvent! « Ces derniers temps j’ai été déprimé, fatigué, tanné de je sais même pas quoi. Je regardais les réseaux sociaux, je me comparais, je cherchais à plaire, à trouver la bonne façon de get des likes, plus de followers jusqu’à c’que je me ressource enfin à travers ma musique », écrit-il avant de rappeler qu'il a plutôt tendance à ne pas se prendre la tête avec ce genre de chose.

De là est née une réflexion sur les réseaux sociaux : « J’en suis venu à me questionner sur l’effet que doit avoir cette pression de performance des réseaux sociaux sur les jeunes. J’ai besoin de vos commentaires sur le sujet. Est-ce que l’estime de nos jeunes est affectée? Est-ce que l’intimidation est pire? Est-ce que t’es un ‘'reject'’ à l’école si t’as pas de followers? »

Adamo se rappelle aussi avec une certaine ironie les mots de son papa : « Petit, mon père me disait ''Laisse-toi pas influencer par n’importe qui'' et aujourd’hui je suis '‘influenceur’'. Le monde change et c’est pas mauvais, right? »

On lui souhaite de se réfugier dans la musique chaque fois que la pression d'Instagram devient trop forte!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Ces dernier temps j’ai été déprimé, fatigué, tanné de je sais même pas quoi. Je regardais les réseaux sociaux, je me comparais, je cherchais à plaire, à trouver la bonne façon de get des likes, plus de followers jusqu’à s’que je me ressource enfin à travers ma musique! Pouvez-vous le croire? J’étais tellement perdu la d’dans, MOI, le dude qui est toujours resté real de A à Z et qui s’cr1$$ de tout, commençait à s’enfoncer dans le monde éphémère et superficiel des zinternets. J’en suis venu à me questionner sur l’effet que doit avoir cette pression de performance des réseaux sociaux sur les jeunes. J’ai besoin de vos commentaires sur le sujet. Est ce que l’estime de nos jeunes est affecté? Est ce que l’intimidation est pire? Est ce que t’es un ‘reject’ à l’école si t’as pas de followers? Bref je me demande sincèrement où est la délimitation entre la vrai vie et les réseaux sociaux. Petit, mon père me disait « Laisse toi pas influencer par n’importe qui » et aujourd’hui je suis ‘influenceur’. Le monde change et c’est pas mauvais, right? J’ai un jeune coeur et une vieille âme, c’est peut-être juste ça aussi. 📸 @julien_cardenas 📸 #tesrenduvieuxquandtudis #denosjeunes #imold #notreally

Une publication partagée par Adamo Gros Big Marinacci (@adamo.grosbig) le

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES