Natasha St-Pier en retard à un spectacle: elle se fait remettre à sa place

Natasha St-Pier donnait un spectacle le 24 septembre dernier en France dans le cadre de la Foire Dauphiné. Le public qui l’attendait depuis 20h00 a dû être patient car Miss St-Pier est arrivée à 23h15!!!

Visiblement mal à l’aise de l’important retard, Natasha a préféré mettre publiquement la faute sur l’organisateur du spectacle. Après avoir annoncé à la foule qu’un Michel Vagnoux était responsable de son retard, elle demande à la foule (en se donnant bien sûr un accent qui nous fait grincer des dents) de le huer!

À la fin du spectacle, l’organisateur en question monte sur la scène pour se défendre contre les accusations de Nat et confirme à la foule que le contrat de Princesse St-Pier stipulait que cette dernière devait arriver sur les lieux dès 14h00…

Peu importe le fond de l’histoire, gros manque de tact des deux parties de conduire leurs enfantillages devant la foule. Elle a certainement dû perdre quelques points de popularité auprès de nos cousins! Bref, une vidéo a été capturée pour le plaisir de nos yeux et oreilles…

Pssst… trouvez-vous que Natasha se ressemble? Perso, on trouve son attitude et son look plutôt déstabilisants.

http://youtu.be/Y_3wswkpI2I

MISE À JOUR: Natasha ne s’est jamais excusée et continue de nier qu’elle aurait pu avoir des torts dans toute l’affaire. Voici sa version détaillée de l’histoire prise intégralement sur sa page de fans. Après lecture, on comprend mieux l’accoutrement et le non-maquillage, mais nous ne sommes pas plus d’accord avec le fait qu’elle ait demandé à la foule d’huer l’organisateur.

Bonjour,

Suite à toutes les parutions récentes sur internet relatives à ma présence lors de la Foire du Dauphiné, le 24 septembre à Romans sur Isère, et aux malentendus qui en ont découlé, voici exactement ce qui s’est passé.

J’étais à Toulouse le 23 septembre au soir. Il était prévu avec notre prestataire que je prenne le train Téoz n° 4661 à 14h49 pour rejoindre Montpellier, puis le TGV 6218 départ à 17h14, arrivée à 18h27 à Valence. Une voiture devait nous attendre à la gare pour nous emmener sur le lieu du concert où j’avais alors le temps de faire mes balances et d’assurer mon show à 21h comme prévu.

Je me suis donc rendue à la gare de Toulouse, et suis montée dans le train. Celui-ci n’est jamais parti, après avoir été annoncé avec 1h de retard, il a tout simplement été supprimé. Même chose pour le train de remplacement qui avait été mis à quai. Il s’est finalement avéré que la SNCF a supprimé tous les trains entre Toulouse et Montpellier ce jour là pour cause de travaux non terminés sur la ligne.

Après plus de deux heures d’attente à la gare, et après avoir été informée de ces suppressions, tout a été mis en œuvre pour trouver une solution pour palier à ce cas de force majeure du à la SNCF. La seule solution était de trouver un taxi qui nous emmènerait avec mon équipe à Montpellier afin que l’on puisse prendre le dernier train de la journée pour Valence. Nous avons alors attendu le feu vert de nos prestataires et de l’organisateur pour mettre en place cette solution. Pendant ce temps, j’ai de mon coté trouvé un chauffeur de taxi qui acceptait une telle course.

A 18h, il a finalement été décidé que je prendrais le taxi. Je suis donc immédiatement montée dans le taxi en direction de Montpellier, avec l’espoir d’avoir le dernier train pour Valence. Sur le chemin, j’ai été informée que ce train avait finalement été supprimé, mais qu’un autre train devait partir un petit peu plus tard… Une fois arrivée à la gare de Montpellier, après vérification, on m’a confirmé qu’il n’y aurait finalement aucun train pour Valence, toujours pour cause de travaux. Nous avons donc continué notre route avec le taxi jusqu’à Valence. Au total, j’ai donc fait 5h de route en taxi pour assurer ma prestation.

Pendant tout ce temps, les prestataires m’ont sans cesse appelée pour savoir où je me trouvais, ce que je faisais, pour combien de temps nous en avions, nous mettant une pression monstre. Fatiguée du transport, stressée, blessée des soupçons que je sentais peser sur moi alors que je faisais mon maximum (puisque je sentais déjà qu’on me rendait responsable de mon retard), je suis finalement arrivée aux alentours de Romans sur Isère à 23h. Ne connaissant pas le chemin pour arriver sur le lieu de la foire, j’ai demandé qu’on vienne nous accueillir. Personne n’a daigné venir nous chercher, nous avons donc perdu une vingtaine de minutes supplémentaires à chercher notre chemin.

Le public, qui m’attendait depuis maintenant 3h, n’a lui pas été tenu correctement au courant de la situation. Les organisateurs ont annoncé aux spectateurs que j’étais bloquée dans des embouteillages à Montélimar. Évidemment, c’est une excuse peu crédible, et c’est normal que le public ait eu l’impression d’être mené en bateau.

Une fois arrivée sur place, j’ai été accueillie avec beaucoup d’indifférence, alors que je n’y étais pour rien dans cette histoire. Je suis immédiatement montée sur scène, sans avoir le temps ni de me maquiller, ni de passer ma tenue de scène, ni de me chauffer la voix et de faire mes balances. Le public, qui m’avait attendu sans explications, m’a huée sur mes deux premiers titres. Afin de pouvoir continuer tranquillement les huit titres qui me restaient, j’ai tenu à mettre les choses au clair et à donner les explications attendues.

Je m’excuse auprès du public présent qui n’a pas compris la situation sur le moment, et je le remercie pour son soutien samedi soir.

Natasha